Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Svpat M...

Pour les Hommes de Lettres ...et les autres !

29 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

 

1111tABnaLJIm9.jpg Web : Plus de 200 oeuvres de la littérature francophone en accès gratuit

 

TV5 monde met en ligne ces "classiques",  accessibles gratuitement et dans leur intégralité.

 

On peut ainsi télécharger chacun de ces livres en version PDF et en format epub (standardisé pour les livres numériques) avant de pouvoir lire l'ouvrage.

Bien évidemment, tous les "grands livres" rédigés dans la langue de Molière ne sont pas disponibles mais c'est quand même une belle bibliothèque  à même de combler nos lacunes ( si des fois nous en avions!



 link     La bibliothèque numérique de TV5 Monde

Lire la suite

Sacré Dédé!

20 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Sacré Dédé! Même mort ils oublient encore !

Décidément les médias manipulent, occultent sans cesse. Par exemple à propos de la mort d'André Bergeron, un des fondateurs de FO ,

L’occasion leur était donnée de raconter avec objectivité la naissance de FO et ses conséquences sur le mouvement ouvrier et la première casse de nos acquis. Qu'ai je entendu: "Bergeron, un des créateurs de FO était partisan d'un "syndicalisme indépendant", "indépendant des patrons et de de toute politique".

Voilà comment ils résument l'histoire.... aucun mot sur la naissance de FO et son pourquoi.

Alors racontons:.

Nous sommes en 1947, nous venons de vivre ( 45-47) une période de conquis sociaux extraordinaires dans le sillage du CNR avec les ministres communistes, ( sécu, statuts et avancées de toutes sortes, nationalisations, services publics) .

Il fallait évidemment briser cette formidable invention sociale, Dautant plus que la guerre froide pointe son nez. Comment? Et bien en divisant le mouvement ouvrier. Et d'où va venir cette inspiration à la scission... des USA évidemment..

Inspirée de Bruxelles par Irving Brown, le 18 décembre 1947, décision est prise par Jouhaux, Bothereau, Delamarre…de démissionner du bureau confédéral de la CGT. Le 13 avril 1948, ils organisent le Congrès constitutif d’une nouvelle Confédération. La “CGT Force ouvrière” est née. La scission est consommée…

La responsabilité directe des syndicats américains dans la scission sera plus tard attestée par Georges Meany, nouveau secrétaire de l’AFL (American Federation of Labour). En 1953, lors d’un “Club de la Presse” à Washington, l’homme déclarera en substance aux journalistes ébahis : “Il n’y a pas de forces plus importantes aux USA que les Fédérations syndicales américaines. Oui, nous avons un grand rôle à jouer à l’étranger. Tout aussi important, sinon plus, parce que nous pouvons nous permettre de le révéler maintenant, c’est avec l’argent des ouvriers de Détroit et d’ailleurs qu’il m’a été possible d’opérer la scission, très importante pour nous, de la CGT, en créant le syndicat FO” Dans une interview au Los Angeles Time en 1964, Thomas Braden confirmera, quant à lui, que la CIA, dont il fut l’un des dirigeants, avait largement contribué au financement de FO.
Les conséquences seront terribles pour le mouvement social: division ouvrière, obstacles aux nouvelles conquêtes sociales, affaiblissement de la CGT, reprise en main des patrons après leur période noire de libération, facilitation de toute la casse des conquis.

Juste un exemple: la Sécu. En 1967 par ses ordonnances, De Caulle casse le principal acquis de la libération en instaurant dans les CA des caisses de sécu le paritarisme. Sous Croizat 3/4 des sièges étaient aux ouvriers, 1/4 aux patrons; Avec de Gaulle ce sera, outre la suppression des élections, le rapport 50-50, Il suffira désormais d'un syndicat minoritaire ( FO par exemple...) pour faire pencher la balance vers une gestion patronale et commencer le détricotage de l’œuvre du CNR et notre Sécu....

Voilà, c'était juste pour retablir un peu de vérité historique. 

MICHEL ETIEVENT

Lire la suite

Comme à l'Armée

17 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

 

Comme à l'Armée:

 

Attendre le contre-ordre du nouveau Ministre avant de se lancer ! 
......................................................................................
MACRON dit ; Il n’est pas vrai de dire qu’on va rendre six milliards d’euros aux Français en libéralisant les professions réglementées, a déclaré mercredi le ministre de l’Economie Emmanuel Macron, à rebours des affirmations de son prédécesseur Arnaud Montebourg. «Les professions réglementées c’est un tout petit bout de cette réforme pour l’activité de cette loi pour la croissance», qui «sera soumise au Parlement en début d’année prochaine», a précisé Macron.

 

MONTEBOURG  disait: e 10 juillet, il avait annoncé la préparation d’une «loi pour la croissance» essentiellement centrée sur la réforme des professions réglementées et l’assouplissement du travail le dimanche. L'ancien ministre avait alors affirmé que la libéralisation des professions réglementées telles que celles de notaire, huissier ou pharmaciens, permettrait de rendre aux Français 6 milliards de pouvoir d’achat par une baisse significative du coût de leurs services.

Lire la suite

Un "patron" de la CDFT «indécent»

15 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud


Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, a qualifié  la grève des pilotes d'Air France de «corporatiste» et «indécente», soulignant que son syndicat ne la soutenait pas. ....

Une grève «indécente» pour le patron de la CDFT
«Les personnels au sol de la CFDT sont exaspérés», a-t-il ajouté. «Ils sont exaspérés parce que ça fait deux ans que cette compagnie est en redressement, avec des efforts des uns et des autres, et que là, les pilotes ne veulent pas participer aux efforts».

 

Ce qui est INDÉCENT, c'est qu'une Organisation syndicale dite Ouvrière, prône l'austérité POUR TOUS au nom de l’égalité!
 

Mais il me semble qu'ils oublient de faire partager la "mauvaise soupe austéritaire"  au Patronat et à leurs INDÉCENTS DIVIDENDES !

Lire la suite

Parce que Béziers c'est aussi ma ville d'origine

9 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Béziers, ville occupée

Il faut sauver les chrétiens d’Irak. Oui. Et puis les Yézidis aussi. Et puis tous ceux qui se font occire par les adeptes attardés d’un dieu pervers et méchant. Quand la communauté internationale trouvera un peu de temps, ce serait bien qu’elle se penche sur la situation des laïques et des athées à Béziers. Non pas qu’ils soient menacés de mort par qui que ce soit, on est loin, très loin, du drame irakien, à Béziers. Quoique… On peut  compter sur monsieur le maire pour rattraper le retard de Béziers sur l’Irak dans la course à la discrimination religieuse.

À Béziers, le maire, Robert Ménard, a décidé d’ouvrir la feria par une messe. Une catholique, évidemment. Elle a eu lieu le 13 août dernier dans les arènes de la ville. Interrogé avant l’événement par 20minutes.fr, l’adjoint au maire en charge de la sécurité déclarait que Robert Ménard  voulait changer l’ambiance de la feria afin qu’elle redevienne «une fête traditionnelle et familiale». Une tradition qui date tout de même de… 1968. Vous les sentez, les racines de l’âme biterroise ? Vous me direz, pour qu’une foire aux cons devienne traditionnelle, il faut bien qu’elle  débute un jour. Combien d’années un drame doit-il se perpétuer pour qu’il devienne une tradition ? À Béziers, où l’espérance de vie doit être particulièrement courte, quarante-six ans suffisent pour installer une tradition.

Pour l’adjoint au maire, «la feria doit être un rassemblement de personnes qui aiment la tradition taurine et religieuse». C’est la première fois qu’une messe publique est imposée aux participants de cette fête municipale à la gloire des tueurs de taureaux. Les abrutis d’aficionados qui  viennent voir embrocher des bestioles par des crétins habillés en danseuses du Lido, comme ceux qui viennent juste pour se bourrer la gueule, doivent obligatoirement aimer la sainte Église catholique romaine… Pas d’athées dans la foule. La messe a été dite par l’aumônier des arènes de Béziers. Les bouchers grotesques qui tarabustent les taureaux avec des trucs pointus sont secondés dans leur oeuvre de mort par un aumônier.  Le sang qui glougloute à gros bouillons dans la gueule des animaux agonisants n’attire pas que les mouches à merde et les aficionados, mais  également les hommes d’Église. On n’est pas surpris, il y a plus de Dracula chez les religieux qu’il n’y en a jamais eu dans les Carpates.

Maintenant, imaginons deux secondes qu’un autre maire que Robert Ménard ouvre ce genre de fête municipale dite « populaire » par la prière  d’un imam… Oui, un musulman. Et, si on veut, on dirait qu’on aurait remplacé le taureau par un bélier. Non, disons, un mouton. L’avantage, avec  un mouton, c’est que les toreros risquent moins de filer leur collant. Donc, avant que le défilé musical et équestre ne débute avec les Cavaliers andalous (« 14 chevaux et une calèche tirée par 2 chevaux », dit le programme), l’imam des arènes de Béziers lancerait un appel à la prière dans  la langue du saint Coran avant de commenter quelques sourates particulièrement savoureuses sur la bravoure.

Immédiatement, le FN, qui, a Béziers, a soutenu la candidature de Robert Ménard et qui gère la ville avec lui, pousserait des hurlements de bête en dénonçant une atteinte  intolérable à la laïcité. Et la caravane des télés d’information rappliquerait. Et des Biterrois scandalisés se scandaliseraient autour du micro qu’on  leur tendrait. Et Marine Le Pen, déjà assurée par les instituts de sondage d’arriver en tête du premier tour de la présidentielle de 2017, serait  désormais assurée par les mêmes escrocs de remporter l’élection avant même l’ouverture des bureaux de vote. Robert Ménard le laïque, qui refuse qu’on serve des repas halal dans les cantines de sa ville, sert des messes catholiques à ses administrés… Faux laïque, vrai faux cul.

Mais l’atteinte à la laïcité organisée par le maire de Béziers l’a été avec la complicité de l’Église catholique. C’est d’une atteinte à la laïcité tra-di- tion-nelle qu’il s’agit ! Puisque c’est une tradition qui date de presque deux mille ans, elle. Tout va bien à Béziers. Le djihadiste chrétien Ménard tient la ville.

Charb, article paru dans Charlie Hebdo n°1157 du 20 août 2014

Lire la suite

Sans dent et sans rancune !

5 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Sans dent et  sans rancune !
Lire la suite

C'est le Sinistre du Travail qu'il faut contrôler !

3 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

 

« Il faudrait contrôler l'activité réelle de Monsieur Rebsamen, François, recruté en avril dernier pour s'occuper de l'emploi. »

 

 

François Rebsamen, ce ministre du travail qui ne commente plus les chiffres du chômage tant il sont catastrophiques et contredisent, mois après mois, les prophéties présidentielles, vient de trouver les responsables de cet échec : les chômeurs eux-mêmes.

 

Ce matin, il annonce donc le renforcement des contrôles pour vérifier qu'ils sont bien à la recherche d'un travail.

 

En 2012, alors que Nicolas Sarkozy parlait comme le fait aujourd'hui François Rebsamen, François Hollande répondait qu'il ne fallait pas "s'en prendre aux plus fragiles". Mais c'était avant.

 

Au lieu de singer la droite, le ministre du travail ferait mieux de changer de politique. Il serait bien à la peine si les 5 millions de chômeurs décidaient d'installer des comités locaux pour mesurer les dégâts économiques et sociaux des choix gouvernementaux.

 

Si, à l'échelle des départements et des territoires, un suivi des aides publiques aux entreprises, comme pour le CICE, était mis en place par les citoyens, avec, d'un côté, des records de dividendes versés aux actionnaire et, de l'autre, des licenciements, des femmes et des hommes et des familles brisés.

 

La peur doit vite changer de camp.

 

Il s'agit aujourd'hui de contrôler l'activité réelle de Monsieur Rebsamen, François, recruté en avril dernier pour s'occuper de l'emploi. Certains chiffres et résultats enregistrés dernièrement nous font douter de sa capacité réelle et de sa détermination.

 

Le gouvernement et le patronat doivent aujourd'hui rendre des comptes.

 

Par Olivier Dartigolles,

Lire la suite

Mais ça c'était AVANT !

2 Septembre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Avant c’était gratuit, mais ca c’était avant !

A partir de ce lundi 1er septembre, les automobilistes devront débourser 25 euros pour faire refaire leur papier rose, en cas de perte, de vol ou accidentellement détruit correspondant à l’achat d’un timbre fiscal. 

 

Jusqu’à présent, la demande de duplicata était gratuite, mais c’était avant la loi de finances rectificative pour 2014,

Lire la suite