Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Svpat M...

Retraites: Re....traitement de choc !

29 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Des Pavés dans la mare

Parce qu'ils nous prennent vraiment pour des c.... ( censuré par ma maman qui veut pas que je dise des gros mots.) je veux faire connaitre ce petit film

Mais profits, dettes patronales, richesses produites, retarder l'âge de départ, , augmenter le nombre d'année de cotisations, baisser les pensions, recettes nouvelles,....c'est pas des gros mots ca !!!!!

Lire la suite

Se taire aujourd'hui (suite), c'est cautionner (pas demain mais aujourd'hui)!

23 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Ca me révolte :

Se taire aujourd'hui (suite), c'est cautionner (pas demain mais aujourd'hui)!

Nouvel épisode de la guerre que l’Etat mène contre les Roms ! Opération policière à Marseille !

A la rue aussi les livres scolaires et les jouets pour enfants apportés par Emmaüs et les bénévoles.

Nous étions entre 100 et 150 ce 23 juillet tôt le matin. en solidarité avec les résidents de la réquisition du 91 bd Plombières à Marseille
Mais cela n’a pas empêché les nombreux policiers, le préfet de police et la préfète à l’égalité des chances d’expulser sans état d’âme des femmes et des enfants vers un nouveau trottoir de Marseille d’où ils ne manqueront pas de les pourchasser sans répit !

Voir l'article complet sur Mille Babords >>>> http://www.millebabords.org/spip.php?article24097

Lire la suite

Se taire aujourd'hui, c'est être bâillonné demain !!!!

20 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Se taire aujourd'hui, c'est être bâillonné demain !!!!

«Nous avons le droit de savoir»

Signez l'appel lancé avec Mediapart par plus de quarante titres de presse, associations de défense des libertés, syndicats, et des dizaines de personnalités politiques et de la société civile, pour défendre la liberté de l'information.

«Nous avons le droit de savoir»

La liberté de l’information n’est pas un privilège des journalistes mais un droit des citoyens. Dans une démocratie vivante, le pouvoir du peuple souverain suppose le savoir d’un public informé. Être libre dans ses choix et autonome dans ses décisions nécessite de connaître ce qui est d’intérêt public, c’est-à-dire tout ce qui détermine et conditionne nos vies en société.

S’agissant des affaires publiques, la publicité doit donc être la règle et le secret l’exception. Rendre public ce qui est d’intérêt public est toujours légitime, notamment quand le secret protège indûment des injustices et des délits, des atteintes au bien collectif ou aux droits humains. Ainsi la sécurité des États ne saurait empêcher la révélation de violations des libertés individuelles, pas plus que la sauvegarde de l'intimité de la vie privée, impératif par ailleurs légitime, ne saurait être l’alibi d’infractions aux lois communes.

C’est pourquoi il importe de défendre les journalistes professionnels, les sources d’information et les lanceurs d’alerte ayant permis la révélation de faits d’intérêt général qui, sans leur travail et leur audace, seraient restés inconnus du public. Les soutenir, c’est protéger et étendre un droit de savoir universel, garantie d’un renforcement de la démocratie mondiale à l’heure de la révolution numérique.

Pour toutes ces raisons, nous nous disons solidaires de Mediapart après la récente condamnation lui imposant de censurer, trois ans après leur révélation, ses informations sur l'affaire Bettencourt. En signe de protestation, nous faisons désormais nôtres toutes ces informations. Et nous encourageons les médias, les associations, les élus, les citoyens à les reprendre immédiatement et à les diffuser par tous les moyens démocratiques en leur possession.

>>>>>>>>>>JE SIGNE L'APPEL

Lire la suite

Laurent Berger un secrétaire général de la CFDT bien dans ses convictions :

19 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Ca me révolte :

Laurent Berger  un secrétaire général de la CFDT  bien  dans ses convictions :

Pas d'exclusion pour la défence de notre système de retraite

Invité à dire si la CFDT pourrait descendre dans la rue le 10 septembre pour participer à la journée d'action annoncée pour le 10 septembre sur les retraites aux côtés de la CGT, FO, Solidaires et la FSU, Laurent Berger est formel: "c'est exclu", affirme-t-il en avançant un désaccord sur les "principaux objectifs" des organisateurs. (Interview à L’Huma Dimanche parue jeudi.18/07/13)

Et les futurs retraités et retraités de la CFDT qu’en pensent-ils ?

Lire la suite

La retraite: Travaillez plus pour gagner moins (d'années )!

16 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Ca me révolte :

 La retraite: Travaillez plus pour gagner moins  (d'années )!

  • Est-ce ainsi qu'ILS voient notre retraite ?
Lire la suite

Je sais pourquoi on ne voit plus Renaud…

10 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Renaud

Une méthode 100% naturelle pour arrêter de fumer

Pour arrêter de fumer, il se met la tête dans une cage

 

Un homme d'une quarantaine d'années a décidé de se mettre la tête dans une cage pour arrêter de fumer. Seules sa femme et sa fille ont les clés.

Avant il y avait les patchs, l'hypnose, les comprimés, la cigarette électronique pour arrêter de fumer. Désormais il y a la cage. Un homme turc de 42 ans a décidé de prendre une décision drastique pour s'arrêter de fumer : se mettre la tête dans une cage.

C'est le quotidien turc Hürriyet Daily News qui a révélé l'affaire.

Ibrahim Yücel s'est donc construit une cage en fil d'acier, "inspiré des casques de moto", dont seules sa fille et son épouse possèdent les clefs.

Ce fumeur invétéré, qui consommait deux paquets par jour, a pris cette décision peu de temps après la mort de son père des suites d'un cancer du poumon.

 

 Source http://www.midilibre.fr/2013/07/10/pour-arreter-de-fumer-il-se-met-la-tete-dans-une-cage,731094.php

Je sais pourquoi on ne voit plus Renaud…
Lire la suite

ANI Première: les Banquiers en avance !!!!

8 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Divers


Vous verrez que cette première "négociation" sur ces sujets ouvre déjà la porte à la mobilité obligatoire.
Les banques AFB et BNP PARIBAS sont déjà prêtes à ouvrir des discussions sur cette base sachant qu'elles ont déjà l'adhésion de la CFDT du SNB signataires de l'accord ANI.


Communiqué de presse FSPBA CGT et syndicat CGT Natixis

Natixis et BPCE à la pointe de la déréglementation sociale

La mobilité obligatoire c’est la remise en cause de la convention collective des banques. La mobilité obligatoire c’est la menace permanente du licenciement sur chaque salarié.

Des négociations sur « l’emploi » sont ouvertes chez Natixis, à la suite de l’ANI et de la loi qui en est issue. Alors que la Convention Collective des Banques précise les conditions de la mobilité, nous refusons, notamment, l’instauration d’une mobilité contrainte sous peine de licenciement.

La loi votée prévoit qu’un accord de mobilité interne suspend les clauses du contrat de travail individuel.

La direction de Natixis va plus loin, elle distingue la mobilité interne individuelle et la mobilité interne collective. En pratiquant ainsi, elle oublie l’existence d’une convention collective qui cadre la pratique sur la mobilité dans son article 37 en date du 10 janvier 2000.

Dans le premier cas, elle ne précise pas les conditions de la mobilité géographique alors que cela relève de la gestion ordinaire des carrières (articles 6 à 8 du projet d’accord).

La direction de Natixis voudrait-elle aussi remettre en cause les accords et les usages qui s’appliquent aujourd’hui dans les entreprises ?

Dans le second cas, elle habille de « collective » une mobilité qui resterait individuelle mais qui serait liée à des choix d’organisation de l’entreprise (articles 10 à 13 du projet d’accord).

Ce sont des centaines de salariés qui pourraient être contraints à la mobilité sous peine de licenciement individuel.
A commencer immédiatement par les services informatiques et durant les trois années du futur plan stratégique BPCE-Natixis 2014-2017, dans n’importe quel service et entreprise.

La Cgt qui a combattu les modifications du droit du travail contenues dans la loi dite de sécurisation de l’emploi n’acceptera pas que dans les banques et assurances, les employeurs aillent encore plus loin.

Un tel bouleversement justifie que les salariés soient informés et donnent leur opinion sur les modifications substantielles de leur contrat de travail qui en résulteraient.

Pourtant, sans doute peu sûre des réactions et de ses innovations juridiques, la direction de Natixis a estampillé les 67 pages de son projet de la mention « projet – strictement confidentiel – ne pas diffuser ». C’est une méthode inacceptable.

La Cgt qui est signataire de la Convention Collective de la banque de 2000 exige le respect des dispositions signées. Elle appelle l’ensemble des organisations syndicales de la profession à s’exprimer et à agir dans le même sens, y compris sur le terrain juridique si nécessaire :
- pour le droit des salariés à discuter de la défense de leur contrat de travail,
- pour rejeter toute régression mettant en cause les conditions d’emploi et les mises en cause du contrat de travail individuel et collectif

Contacts Presse :
François DUCHET Délégué National NATIXIS r

SYNDICATS CGT BNP PARIBAS DRM
Jean-Pierre JOND
475 Ave du PRADO 13008 MARSEILLE

Lire la suite

Une nouvele race de quémandeurs !

7 Juillet 2013 , Rédigé par svpat-maah-renaud

 Une nouvele race de quémandeurs !
Lire la suite

Pour les retraités ce sera MANIFESTATION sans Grève !

6 Juillet 2013 , Rédigé par Svpat Marti

Ben, on voudrait bien faire Grève, mais on peut point ! Ce sera MANIF' ! C'est bon la marche pour les Têtes Grises !

Lire la suite

Braquage sur l'action sociale des agents de l'Etat (communiqué commun)

4 Juillet 2013 , Rédigé par Svpat Marti

Toutes les OS ! Assez rare pour le faire savoir!
Les fonctionnaires n'ont jamais été des nantis !!!!!!

Lire la suite
1 2 > >>