Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Svpat M...

Panpan cucul si pas changer de politique !

27 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Ca me révolte :

Européennes, le FN (21%) talonne l’UMP (22%).

Le PS n’est qu’à 17%.

Les principaux enseignements du premier sondage relatif aux élections européennes, à près de deux mois du scrutin de mai prochain

Avec 21 % d’intentions de vote, le FN talonne l’UMP qui arrive en tête avec 22 %. Tel est le principal enseignement du premier sondage sur le scrutin européen réalisé auprès d’un échantillon de 1 008 personnes du 7 au 11 mars 2014.

Le courant souverainiste et anti-européen (Front national et listes souverainistes) totalise 25% des intentions de vote et rallie ainsi près d’un électeur sur quatre.

La plus forte mobilisation de l’électorat de droite laisse augurer un vote sanction à l’encontre du PS qui ne recueille que 17 % des intentions.

Le Front de gauche,+NPA+LO disposent d’un socle de 14 % parmi l’électorat.

Avec 7 % d’intentions de vote, les écologistes retrouvent leur étiage traditionnel.

De même les centristes avec 9 %.

Les petites listes ne profitent pas de ce scrutin proportionnel avec 1 % ou moins d’intentions de vote chacune.

Il est des jours où l'on sort grandi d'avoir reconnu et corrigé ses erreurs et ses choix.

Intentions de vote – ensemble des français –

Sondage exclusif Le nouvel Économiste/Opinion Way – 11/03/14

La liste Lutte Ouvrière soutenue par Nathalie Artaud 1%
La liste Nouveau Parti Anticapitaliste soutenue par Philippe Poutou 3%
La liste Front de Gauche soutenue par Jean-Luc Mélenchon 9%
La liste Nouvelle Donne soutenue par Pierre Larrouturou 1%
La liste PS soutenue par Harlem Désir 17%
La liste Europe Ecologie – Les Verts soutenue par Emmanuelle Cosse 7%
La liste d’union du Modem et de l’UDI soutenue par Jean-Louis Borloo et François Bayrou 9%
La liste UMP soutenue par Jean-François Copé 22%
La liste d’union Mvmt pour la France/Debout la République soutenue par Ph.de Villiers et N.Dupont-Aignan 4%
La liste Force Vie soutenue par Christine Boutin 1%
La liste Europe Citoyenne soutenue par Corinne Lepage 1%
La liste Nous Citoyens soutenue par Denis Payre 0%
La liste du Front National soutenue par Marine Le Pen 21%
Une autre liste 4%

N’expriment pas d’intention de vote 19%

Télécharger le PDF complet Intentions de vote aux Européennes de 2014.

Lire la suite

Laurent Berger veut rediscuter de la baisse des dépenses publiques

27 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Alors que la CFE/CGC se refuse à jouer à " Donnant-Perdant " Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, a estimé ce jeudi 27 mars , qu'il fallait « sans doute » revenir sur le projet des 50 milliards d'économies dans les dépenses publiques annoncées par le gouvernement.

« On ne voit pas du tout clair sur ces 50 milliards d'économies»,dit-il, en souhaitant qu' « on ne soit pas sur une logique de chiffres et de rabot comme on l'a été dans le passé.»

La signature par cette Organisation du Pacte de responsabilité est pourtant toute récente et déjà, on acte des reculs et des tentatives de justifications.

Mais, dans la logique du réformisme de la CFDT, on ne nous annonce pas un retrait comme la CGC, on nous demande "d'étaler l’austérité".!

Dis François, pas la peine d'aller discuter de ca, nous, ON NE VEUT PAS D’AUSTÉRITÉ !

Et pour se faire entendre, on marchera le 12 avril à Marseille ...comme à Paris !

Lire la suite

Le Donnant-Perdant des cadres !

24 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

La CFE-CGC, ulcérée par l'accord conclu la semaine dernière par la CFDT, la CFTC, FO et le patronat sur l'assurance chômage, ne signera pas celui du 5 mars sur le "Pacte de Responsabilité", contrairement à ce qu'elle avait annoncé.

La décision a été prise lors d'une réunion extraordinaire du comité directeur de la CFE-CGC et sera officialisée mardi 25 lors d'une conférence de presse de sa présidente, Carole Couvert.

"On se moque de nous avec cet accord sur l'assurance chômage. Nous avons donc décidé de revenir sur notre décision de signer l'accord sur le pacte de responsabilité",

"C'était pour nous une expression de confiance dans l'avenir et 15 jours plus tard, on nous fait un enfant dans le dos",

"Il va falloir que le patronat arrête de nous considérer comme des supplétifs." (Tiens, tiens, un signe de lucidité?)

Le relevé de conclusions sur lequel se sont accordés la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC le 5 mars prévoit des négociations au niveau des branches professionnelles sur les contreparties, notamment en termes d'emploi, aux baisses de charges promises aux entreprises dans le cadre du pacte de responsabilité.

Le retrait de la CFE-CGC n'empêchera pas cet accord d'entrer en vigueur car il ne s'agit que d'un relevé de conclusions qui n'a pas le même statut qu'un Accord national interprofessionnel, comme ceux sur la sécurisation de l'emploi ou la formation, lesquels nécessitent la signature d'au moins trois syndicats.

Lire la suite

Au nom des chômeurs: QU'ILS FERMENT LEUR GUEULE !!

22 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Au nom des chômeurs: QU'ILS FERMENT LEUR GUEULE !!

Le patronat et les syndicats CFDT, FO et CFTC ont trouvé un accord à l’arraché dans la nuit de vendredi à samedi.

Il instaure les droits rechargeables. Mais pour dégager des économies , les droits des cadres, des seniors et des intermittents vont reculer.

Qui sont-ils pour décider de détruire des droits acquis ?

Le Patronat est parait-il satisfait "de ne pas avoir dû mettre la main à la poche via une hausse des cotisations". tandis que les futurs-signataires ( parait qu'ils doivent demander l'aval de leurs instances) estiment avoir: " ... fait avancer les droits des chômeurs les plus fragilisés", ( CFDT) ou "il n'y a jamais d'accord parfait, mais on a gagné des choses"(FO)

Qu'en est-il? Et ce que prévoit ce texte.

  • Les droits désormais « rechargeables »

Ce nouveau dispositif, dont le principe avait été acté en 2013 par la loi de sécurisation de l'emploi, permettra à tous les demandeurs d'emploi, à partir du 1er juillet, d'accumuler les droits à indemnisation chaque fois qu'ils retravaillent, alors qu'ils en perdaient auparavant une partie..

Le mécanisme : quand un demandeur d'emploi arrive en fin de droits, Pôle emploi « recharge » son compte avec les nouvelles allocations qu'il a acquises en retravaillant. 150 heures de travail suffisent à ouvrir de nouveaux droits.

  • Les allocations repoussées en cas de gros chèques de départ

Les cadres qui ont touché un gros chèque d'indemnités de départ, au-delà de celles prévues par la loi, devront désormais attendre jusqu’à 180 jours pour toucher leurs allocations chômage, (75 jours maximum aujourd'hui) .

Le mode de calcul de ce « différé » est modifié. Les licenciés économiques ne seront toutefois pas touchés par ce délai de carence.

  • Le régime des intermittents du spectacle un peu moins favorable

Leur régime spécifique, que le patronat voulait supprimer en raison de son coût, est finalement maintenu mais durci, en attendant l'ouverture de discussions avec l’État avant la fin de l'année en vue d'une réforme de plus grande ampleur.

Les allocations des 112 000 intermittents indemnisés seront désormais plafonnées à 5 475 euros bruts par mois et un « différé » d'indemnisation est mis en place, pendant lequel les intermittents devront attendre pour toucher leurs allocations ( et attendre pour manger et vivre ?).

Les cotisations sur leurs salaires vont passer de 10,8 % à 12,8 % (8 % côté employeurs, 4,8 % côté salariés).

  • Les plus de 65 ans mis à contribution

Les salariés de plus de 65 ans, jusqu'ici exonérés de cotisations Unedic, contribueront eux aussi au régime.

  • Le cumul petits boulots-allocation simplifié

Le système d'« activité réduite », qui permet à plus d'un million de chômeurs de cumuler petits boulots et allocation, est réformé et simplifié. La possibilité de cumuler allocation et salaire n'est plus limité à quinze mois comme auparavant.

Jugé trop complexe, ce système génère aujourd'hui beaucoup de « trop-perçus » que les chômeurs doivent ensuite rembourser

Le suicide par immolation,en 2012 à Nantes d'un demandeur d'emploi en fin de droits, redevable d'un « trop-perçu », avait provoqué un électrochoc sur cette question.

Rassurez-vous, braves intermittents, vous pourrez maintenant tranquillement mourir de faim ou de froid dans la rue, les "Frénétiques du stylo " ont bien joué leur rôle de "Pantins du patronat " !

Lire la suite

Attention aux "envies dangereuses"

20 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Ca me révolte :

Attention  aux  "envies dangereuses"

Faut-il ajouter quelque chose ?

Lire la suite

Mais où sont les funérailes d'antan ...

15 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Mais où sont les funérailes d'antan ...

Une amende pour avoir trinqué

....sur la tombe de son mari !

"Bon anniversaire"

Le mercredi 17 juillet dernier, Josiane Couston , une dame âgée de 64 ans, s'est rendue avec quatre amies, l'un de ses enfants et un petit-fils, âgé de 3 ans, sur la tombe de son époux Jean-Luc qui repose au cimetière des Angles.

"Venez boire un verre sur ma tombe". Jean-Luc Couston était un épicurien. Personnage haut en couleurs, le "kiné" était une figure du village de Sauveterre. "Jean-Luc et Josiane aimaient la vie, faire la fête et accueillaient tout le monde dans leur maison qui avait toujours les portes ouvertes", se souvient avec émotion Me Emilie Chapuis.

Avant de décéder à l'âge de 61 ans des suites d'une maladie, en septembre 2011, Jean-Luc a demandé à son épouse qu'elle vienne fêter son anniversaire sur sa tombe une fois qu'il ne serait plus. Un vœu que Josiane a tenu à honorer.

Ce 17 juillet 2013, lors d'un petit pique-nique organisé au cimetière, Josiane et ses amies, tout en partageant une bouteille de champagne et en grignotant des biscuits apéritifs, ont évoqué des souvenirs communs.

Un trouble à la tranquillité

Étonnée par l'arrivée de trois policiers municipaux, Josiane n'a pas accepté d'entendre qu'elle aurait, avec son fils et ses amies, occasionné un trouble à la quiétude des lieux.

Selon les agents, la célébration n'aurait pas été du goût de plusieurs personnes qui se sont plaintes d'avoir été gênées dans leur recueillement.

Josiane, qui ignorait l'interdiction de boire de l'alcool dans un cimetière, a promis lors de son audition devant les gendarmes de Roquemaure qu'elle ne recommencerait pas. Une audition au cours de laquelle elle a cependant contesté avoir fait du tapage lors de cette cérémonie.

Loin d'en rester là, la procédure a suivi son cours. Josiane a écopé d'une amende de composition pénale d'un montant de 38 € pour une "violation d'une interdiction ou manquement à une obligation édictée par décret ou arrêté de police pour assurer la tranquillité , la sécurité ou la salubrité publique".

"Josiane a fait opposition de cette décision car au-delà de cette amende c'est une question de principe pour cette dame qui a tenu, sans penser à mal, à honorer le voeu de son époux", confie Me Emilie Chapuis. L'avocate entend bien obtenir la relaxe de sa cliente lors de l'audience qui va se tenir prochainement devant le tribunal de police d'Uzès (Gard).

Source Midi Libre

Lire la suite

Un bon dessin pour dégommer un mauvais discours !

5 Mars 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud

Un bon dessin pour dégommer un mauvais discours !

Comme c'est dit .....

Lire la suite