Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Svpat M...

Marseille : rendez-nous vite les navettes maritimes !

16 Septembre 2012 , Rédigé par svpat-maah-renaud

 

 

Publié le dimanche 16 septembre 2012 dans La Provence.fr

 

La traversée Vieux-Port - Pointe-Rouge s'achève ce soir.

L'opération, couronnée de succès, devrait redémarrer en 2013

Lancées en mars, les navettes n'ont pas tardé à attirer la grande foule. L'embarcadère a été pris d'assaut sur le Quai de la fraternité où on s'est parfois bousculé pour embarquer.

Lancées en mars, les navettes n'ont pas tardé à attirer la grande foule.

L'embarcadère a été pris d'assaut sur le Quai de la fraternité où on s'est parfois bousculé pour embarquer.

Photo Pierre-Antoine Chipman

 

Ils ont organisé un petit-déjeuner à bord. Café croissant pour l'équipage, merci pour les traversées et à l'année prochaine ! Quelques passagers de la navette Vieux-Port - Pointe-Rouge ont célébré la fin de la saison vendredi matin. La traversée terminée, ils ont tenu à manifester leur satisfaction en transformant le pont en une espèce de salon de thé provisoire.

 

Un groupe Facebook s'est même constitué. La preuve que cette navette qui, en fait, bouclera sa saison ce soir, aura fait bien des heureux. Et favorisé les contacts. "Ce fut comme un club de rencontres, note Robert Dol, responsable de la navette pour la RTM. Avec elle, on a finalement créé un besoin. Il faut monter en puissance, la pérenniser, faire en sorte qu'elle ait encore plus de succès."

Pourtant en mars, elle avait été lancée par la communauté urbaine avec prudence. Chez les élus de droite, avant même la mise à l'eau, on tirait à boulets rouges sur ce qu'on appelait déjà "un gouffre financier". Il faut dire que l'opération, menée à titre expérimental sur sept mois (de mars à septembre), coûtait près d'un million d'euros à la collectivité. Mais le succès a très vite été au rendez-vous. Au départ, on estimait qu'avec 700 passagers quotidiens, ce nouvel outil de transport (2,5€ l'aller simple) serait un véritable succès.

 

Quelques jours après le lancement, le beau temps aidant, on a atteint des pics de fréquentation à 2 000 passagers/jour. Un succès ? Non. Un triomphe pour la navette et la RTM qui fut même victime de cet engouement, les files d'attente étant interminables sur le Quai de la fraternité. Où de nombreux candidats à la traversée restèrent souvent sur le carreau, condamnés à attendre la navette suivante pour gagner la Pointe-Rouge. Il faut dire que les abonnés de la RTM pouvaient monter gratuitement. Quand on sait qu'ils sont des dizaines de milliers à Marseille...

 

260 000 personnes ont utilisé la navette entre mars et septembre

 

À l'arrivée, la RTM annonce le chiffre de plus de 260 000 passagers en sept mois et une moyenne de 1 400 passagers par jour qui ont pu effectuer la traversée (une toutes les heures) en environ 40 minutes. Lors d'un premier bilan, en août, on avait appris par ailleurs que les passagers étaient à 70 % des Marseillais et que l'on embarquait en plus grand nombre côté Vieux-Port. Quant au vent, un des arguments avancés par les détracteurs, il n'aurait pas souvent contrarié les traversées. "Il y a eu deux ou trois jours d'arrêt par mois, souligne Robert Dol. En gros, 10 % des voyages n'ont pas pu être effectués."

 

L'obstacle du vent aurait donc été balayé. Aujourd'hui, plus rien ne semble s'opposer à une navette pérenne qui devrait être remise en service au printemps prochain, d'autant plus qu'on célébrera l'année de la culture et que plusieurs millions de touristes sont attendus à Marseille. Puis, un argument de poids pèse en faveur de ces transports en mer : même s'ils prennent beaucoup de promeneurs, ils sont destinés aux travailleurs lesquels, en utilisant la voie maritime, soulagent la circulation automobile. La navette, en résumé, c'est un bol d'air pour Marseille. MPM a donc des arguments pour continuer. Et passer à la deuxième étape : la mise en service d'une navette entre le Vieux-Port et l'Estaque, prévue pour 2013. Les problèmes techniques seraient réglés, l'embarcadère trouvé à l'Estaque (Espace mistral).

Se pose cependant la question du Quai de la fraternité où il y aurait un risque d'engorgement avec les navettes de l'Estaque, de la Pointe-Rouge et du Frioul. Peut-être faudra-t-il aménager un nouvel embarcadère. Peut-être aussi les bateaux devront-ils "dormir" à l'Estaque. Mais on imagine mal l'opération échouer pour un problème de place.

 


Quand la pugnacité et l'action collective font qu' une utopie n'est plus un rêve !!!( titre ajouté)

 

Christian Pellicani, le "père" des navettes : : "Il en faut toute l'année"

Les navettes ont été lancées en mars mais Christian Pellicani en parlait depuis plusieurs années déjà. Conseiller municipal communiste, il a toujours pensé que les voies maritimes devaient soulager le trafic routier et que des bateaux entre le Vieux-Port et la Pointe-Rouge, d'un côté, et le Vieux-Port et l'Estaque de l'autre connaîtraient forcément le succès. Alors, il n'a cessé de militer avec son association "Citoyen 13" auprès de MPM.

 

Aujourd'hui, il analyse : "Le succès ne m'a pas surpris mais le bilan dépasse mes espérances. Je connais des gens qui n'allaient pas au centre-ville et qui s'y rendent maintenant avec la navette. Le contraire se produit aussi avec des Marseillais qui vont vers le sud. Et le phénomène va s'amplifier car la navette rapproche du Parc des calanques. Pour 2013, il va falloir renforcer la desserte. Un bateau plus gros ne passerait pas. Peut-être devrait-on envisager alors d'en prévoir deux et non plus an par heure. Puis, il faut une navette toute l'année, qui est un outil de transport complémentaire du bus dans un secteur victime d'un effet de thrombose à cause de la circulation. Il faut enfin mener une réflexion sur l'embarcadère du Vieux-Port car on pourrait être confronté à un problème de place."

 

"Citoyen 13" fera un bilan des navettes le 19 septembre à 18 h, 163 chemin de Montredon

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article