Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Svpat M...

Incorruptible et exigeant !

19 Octobre 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #Des Pavés dans la mare

Incorruptible et exigeant !

Faut pas promettre avec l'Incorruptible!

Chose promise, chose due:

le scan de l'article de La Marseillaise du jour

....et avec un peu de retard, celui de La Provence

+ SCRIPT de L' ARTICLE

9e arr. de Marseille. L’incorruptible défenseur de Marseille reste dans la place

Mazargues. Le collectif de défense Robespierre a fêté hier matin une première victoire après engagement du Maire de Marseille.

Il s’en est fallut de peu mais les défenseurs de la Place Robespierre située au cœur de Mazargues dans le 9e arrondissement ont remporté la victoire après que le Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, ait renoncé à rebaptiser la fameuse place éponyme de celui qui a défendu jusqu’à la mort les idéaux de la Révolution française de 1789. Ils étaient donc nombreux hier à se rassembler à l’intérieur du collectif de citoyens, d’historiens, d’associations et même de syndicats et de partis politiques pour fêter le succès d’une action citoyenne dont une pétition qui a recueilli plusieurs milliers de signatures avec celles d’une centaine de Mazarguais pour la défense de la place rendant un hommage historique à « l’incorruptible défenseur de la ville de Marseille », rappelle Michaël Balmont, le porte-parole du collectif réuni hier en fin de matinée.

Depuis plusieurs semaines, l’opposition s’était organisée contre la « débaptisation » de la Place Robespierre à Mazargues après une proposition du Maire de secteur, Lionel Royer-Perreaut et du Président de la CUM Guy Teissier qui souhaitaient lui donner le nom d’anciens félibres (les époux Nazet). Depuis 1926, l’ancienne place du marché porte le nom de Robespierre pour rappeler aux Marseillais qu’il fut le protecteur de leur ville.

« Certains délégués de la Convention nationale l’avaient décrétée ville sans nom et voulaient la détruire mais Robespierre les fit démissionner », raconte le porte-parole qui assure, « Jean-Claude Gaudin s’est engagé sans ambiguïté en indiquant qu’il ne mettra pas à l’ordre du jour du Conseil municipal le changement de nom de la Place Robespierre ». Une première victoire qui doit faire « régner la voix de la démocratie », continue Michaël Balmont soulignant encore, « on ne joue pas avec l’histoire et avec la Révolution française ni avec l’incorruptible Robespierre ».

Reste encore aux habitants et défenseurs de la Place Robespierre d’obtenir la suppression de la plaque « infamante » située sur le mur de la banque qui exprime « une contre-vérité historique selon laquelle Robespierre était un tyran sanguinaire régnant par la terreur », indique-t-on encore lors du rassemblement. « Nous demandons donc à la Mairie de Marseille de retirer cette plaque. » Pas de repos pour les guerriers ni fin de combat, « nous resterons des veilleurs partout où l’histoire sera incitée », indique encore le porte-parole du collectif notamment rejoint par l’élu communiste et membre du Groupe du Front de gauche, Jean-Marc Coppola.

« Robespierre est un grand homme d’État, favorable à la liberté de la presse, à la liberté de réunion, à l’instruction gratuite et obligatoire. Il est contre la guerre, contre la rééligibilité des élus de la nation et contre la peine de mort sauf pour les comploteurs anti-républicains. Il a donné le droit de vote aux Juifs de France et aux comédiens et s’est battu pour l’abolition de l’esclavage. Surnommé l’incorruptible, il veut aussi réglementer la Bourse. » A noter qu’une réunion-débat se tiendra le 21 janvier prochain à la Maison de la Région sur La Canebière en hommage à Robespierre durant lequel sera convié un large éventail d’historiens.

Emmanuelle Barret (La Marseillaise, le 19 octobre 2014)

Incorruptible et exigeant !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article