Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Svpat M...

Putain de foule anonyme: la photo qui interpelle !

16 Août 2014 , Rédigé par svpat-maah-renaud Publié dans #c

 AVANT: 

"Ils oublient qu'à l'abri des bombes

Les Français criaient "Vive Pétain"

Qu'y' avait pas beaucoup d'Jean Moulin" ...

 

 

 APRES: Femmes tondues à la Libération de Montpellier

Ce sont des images "exceptionnelles", selon les collectionneurs, sauvées in extremis sur un étal du marché aux puces de Lunel après la disparition de leur auteur, Georges Perrier.
Parmi elles, ce défilé de femmes tondues à Montpellier, remontant le boulevard Victor-Hugo, le 29 août 1944.

Pourtant, en voyant cette photo, je ne peux m'empêcher de penser:

Putain de foule anonyme
Toujours prête à lyncher quelqu'un
A lapider ses victimes
À tondre la femme du voisin

…/…

Putain de foule anonyme
Pourquoi est-c´que tu m´fais si peur
En ton nom combien de crimes...
.

Fabrice Virgili, directeur de recherche au CNRS, auteur de La France virile (Payot, 2000), estime que 20 000 personnes (à 98 % des femmes) ont été tondues à la Libération, la moitié d'entre elles avaient eu des relations avec des soldats allemands.

 

Edit:

Et pour ce que j'en pense....je reprendrais simplement une chanson de Brassens

Il s’en fallait de peu, mon cher, (bis)
Que cett’ putain ne fût ta mère, (bis)
Cette putain dont tu rigoles,
Parole, parole,
Cette putain dont tu rigoles.


.... en direction de tous ces "Résistants de l'Heure d’après" qui étaient souvent les mêmes que les "Pétainistes de l'Heure d'avant".

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

periz 19/08/2014 09:42

Tout n'est pas noir ou blanc.La foule ,moi,je l'adore lorsqu'elle se bat contre les injustices...Dans ce cas,certains etaient sinceres...C'est lesfauteurs de guerre que l'on aurait dû tondre!

SVPat 17/08/2014 19:04

Je reprendrais simplement une chanson de Brassens

Il s’en fallait de peu, mon cher, (bis)
Que cett’ putain ne fût ta mère, (bis)
Cette putain dont tu rigoles,
Parole, parole,
Cette putain dont tu rigoles.

.... en direction de tous ces "Résistants de l'Heure d’après" qui étaient souvent les mêmes que les "Pétainistes de l'Heure d'avant".

sous X 17/08/2014 12:40

Et toi qu'en penses-tu ?